DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveau tournant pour la présidentielle en Egypte

Vous lisez:

Nouveau tournant pour la présidentielle en Egypte

Taille du texte Aa Aa

A moins de six semaines du scrutin, la commission électorale vient d‘écarter 10 candidats à l‘élection du 23 mai prochain. Parmi eux, Ayman Nour, sorti de prison, mais aussi l’ex vice-président, Omar Souleimane. L’ancien chef des services de renseignements n’a pas réuni le nombre de signatures exigé par les textes. Khairat al-Chater, des Frères musulmans, n’a pas encore retrouvé ses droits civiques après son incarcération. La mouvance salafiste ne pourra pas être représentée par Hazem Abou Ismaïl, dont la mère a obtenu la nationalité américaine. Un cas là aussi contraire à la loi. Les candidats évincés ont 48 heures pour faire appel. Ce sera le cas d’Omar Souleimane et des Frères musulmans, qui pourront toutefois présenter Mohammed Morsi sous la bannière d’un autre parti.