DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles, sommet européen de l'energie durable pour tous : 50 millions d'euros promis


Le bureau de Bruxelles

Bruxelles, sommet européen de l'energie durable pour tous : 50 millions d'euros promis

50 millions d’euros. Voilà ce que la Commission européenne a décidé d’octroyer aux pays en voie de développement pour leur assurer l’accès à l‘énergie durable. L’enjeu de ce sommet européen est d’encourager le développement durable en aidant les plus défavorisés à accéder à une énergie sans danger ; ni pour eux ni pour la planète. Une situation complexe.

Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations unies
“Nous devons allumer la lumière et donner l‘électricité à chaque foyer, tout en faisant baisser le thermostat global de la planète.”

Une des priorités est de donner plus d’autonomie aux femmes. Dans la plupart des pays en voie de développement, ce sont elles qui cuisinent et chauffent le foyer. L’énergie qu’elles utilisent est souvent dangereuse, difficile à trouver, et à transporter.

Alcinda António de Abreu, Ministre de l‘énergie, Mozambique
“ Cette initiative va sensibliser les pays et partenaires privés qui ont des ressources, explique la Ministre de l‘énergie du Mozambique. Le fait est que nous devons nous assurer que des pays comme le Mozambique, qui ont déjà mis en place des politiques pour favoriser le développement durable, soient en mesure de le faire de manière plus intensive, en touchant plus de gens.”

Les experts et politiques du sommet veulent trouver un moyen d’inciter le secteur privé à soutenir l’aide au développement.

Isabel Marques da Silva, correspondante Euronews à Bruxelles
“Les propositions de ce sommet européen seront présentées en juin au Sommet de la Terre à Rio de Janeiro au Brésil. Les dirigeants mondiaux y discuteront la manière d’assurer le développement durable pour la planète entière dans les décennies à venir.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Détentions secrètes : le Parlement européen repart en croisade