DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les combats continuent en Syrie malgré la présence des observateurs de l'ONU


Syrie

Les combats continuent en Syrie malgré la présence des observateurs de l'ONU

Les premiers observateurs internationaux qui doivent évaluer le cessez-le-feu en Syrie sont déjà au travail. Première mission : établir un quartier général à Damas puis renconter gouvernement et opposition avant de se déployer dans le pays.
Les six militaires sous mandat de l’ONU ne sont pas armés, Damas est responsable de leur sécurité. Pour autant, leur mission s’annonce à haut risque. La trêve entrée en vigueur jeudi semble déjà caduque. Plus de 40 morts sont déjà recensés.

De violents combats entre soldats et déserteurs ont repris ce lundi dans le nord-ouest du pays, à Idleb et l’armée bombarde à nouveau Homs. Trois civils auraient été tués.

Une situation qui alimente les doutes de la communauté internationale quand à la volonté du régime de renoncer à la répression.
Un scepticisme perceptible aussi dans les camps de réfugiés comme en Turquie : “Rien ne sortira de tout cela explique un réfugié syrien. Tous les envoyés de la Ligue arabe sont venus ici avant. Assad leur a parlé puis les a empêché de faire leur travail. C’est ce qui va encore arriver.”

Depuis le début du soulèvement anti-Assad, les Nations unies estiment à plus de 9.000 le nombre de morts, Damas affirme que plus de 2.500 policiers et soldats ont été tués par des activistes armés.

Prochain article

monde

Les transports londoniens tiendront-ils le coup pendant les JO ?