DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pakistan : libérés de forces, de retour en cellule de leur plein gré


Pakistan

Pakistan : libérés de forces, de retour en cellule de leur plein gré

Sécurité renforcée autour de la prison centrale de Bannu, au Pakistan. Dimanche, environ 150 hommes ont pris d’assaut les lieux pour libérer près de 400 prisonniers. Des talibans, mais également des détenus de droit commun qui n’avaient rien demandé. Aussi, dès lundi, quelques dizaines de fugitifs étaient de retour en cellule, de leur plein gré.

“On ne sais pas si ce sont les talibans ou quelqu’un d’autre qui a lancé l’attaque cette nuit-là. Ils ont cassé les cadenas des baraquements et menacé de nous prendre en otage si nous ne sortions pas”, raconte Zeeshan Habib.

Imran Khan va dans le même sens : “Les talibans nous ont forcés arme à la main à quitter la prison. Ils nous ont conduits dans les collines où ils nous ont laissés. Nous sommes revenus de notre plein gré”, dit-il.

L’opération de dimanche, d’une ampleur sans précédent au Pakistan, a néanmoins permis de faire sortir plusieurs dizaines d’insurgés qui y avaient été transférés récemment. Parmi les fugitifs se trouve également un homme condamné à mort pour tentative d’assassinat contre l’ex-président pakistanais Pervez Musharraf.

Prochain article

monde

Iran : recommencer à se parler