DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dernière danse dans le ciel avant une retraite bien méritée pour Discovery


monde

Dernière danse dans le ciel avant une retraite bien méritée pour Discovery

Prendre l’air une dernière fois avant d’entrer au panthéon de la conquête spatiale. C’est l’histoire d’un 17 avril pas comme les autres pour Discovery. Agrippée au dos d’un Boeing 747 modifié comme un nouveau-né à sa mère, la plus ancienne des trois dernières navettes spatiales américaines s’est envolée de Cap Canaveral en Floride pour rejoindre l’aéroport international de Dulles, en Virginie. Un ultime voyage ponctué d’un survol de Washington en guise de révérance, un passage salué par de nombreuses personnes rassemblées sur les toits ou au bord des routes.

Après avoir notamment salué le Capitole, siège du Congrès des Etats-Unis, le convoi spécial s’est posé comme une fleur près du musée national de l’air et de l’espace, la dernière demeure de Discovery. Un repos bien mérité après 352 jours de vol dans l’espace, 246 astronautes transportés et 241 millions de kilomètres parcourus. Bref, trente ans de bons et loyaux services.

Prochain article

monde

Une crise diplomatique sans précédent entre Madrid et Buenos Aires