DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

YPF : Crise diplomatique entre l'Espagne et l'Argentine

Vous lisez:

YPF : Crise diplomatique entre l'Espagne et l'Argentine

Taille du texte Aa Aa

En Argentine, la présidente Cristina Kirchner a annoncé lundi soir un projet de loi d’expropriation de la plus importante compagnie pétrolière du pays, YPF. Il s’agit d’une filiale du groupe espagnol Repsol. Son président a l’intention de demander une compensation financière de 8 milliards d’euros. Et à Madrid, les réactions sont vives.

José Manuel Sori, ministre espagnol de l’Industrie, de l’Energie et du Tourisme : “La réaction du gouvernement doit être à la hauteur de l’attitude hostile de la part des autorités argentines. Il y aura des conséquences à la fois diplomatiques, commerciales, industrielles et énergétiques.”

Ignorant la mise en garde de l’Espagne, la présidente Cristina Kirchner a annoncé l’envoi au Congrès argentin du projet de loi d’expropriation. Elle justifie cette décision en pointant du doigt un manque d’investissements du groupe Repsol dans sa filiale YPF.

A l’annonce du projet ce lundi, la bourse de Buenos Aires a suspendu les opérations sur les titres de la compagnie pétrolière YPF. L’action est en chute libre à la bourse de Madrid ce mardi.