DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Anders Behring Breivik ne ferait pas partie d'un réseau international

Vous lisez:

Anders Behring Breivik ne ferait pas partie d'un réseau international

Taille du texte Aa Aa

C’est ce que pensaient les procureurs norvégiens à l’issue de la troisième journée d’audience du procès du terroriste d’extrême droite.

Breivik, de plus en plus sûr de lui, refusant de répondre à beaucoup de questions, parfois arrogant, a déclaré qu’il refuserait une peine de prison et que les seules sentences valables pour lui seraient la mort ou l’acquittement. La peine de mort n’existe pas en Norvège, et la peine maximale est de 21 ans de détention.

Au sujet d’un éventuel réseau terroriste auquel Breivik appartiendrait, il a assuré que deux cellules existaient et qu’elles pourraient frapper la Norvège à tout moment.

Des voyages au Liberia et en Angleterre ont aussi été évoqués, mais rien qui inquiète le tribunal.

Inga Bejer Engh, procureur :
“Nous ne croyons pas qu’il existe un réseau tel qu’il l’a décrit. Mais ce sera à la Cour de dire si il existe un tel réseau ou pas”.

Au même moment à Londres, se tenait une manifestation d’extrême droite, à l’appel de la Ligue de Défense Anglaise…

“Ce qu’il dit, c’est bien, ce qu’il a fait, c’est dégoûtant”, pense un manifestant.

C’est à Londres que Breivik aurait eu son idée du groupe des Chevaliers Templiers.