DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Londres accusée de complicité d'actes de torture


Royaume-Uni

Londres accusée de complicité d'actes de torture

Le libyen Abdel Hakim Belhadj porte plainte contre les services secrets britanniques et l’ancien ministre des affaires étrangères Jack Straw.

En 2004, ce djihadiste libyen opposant à Khaddafi vit en exil en Asie. Il accuse Londres de l’avoir kidnappé en Thaïlande et transféré vers la Libye afin d’y être livré à l’ancien raïs, qui l’aurait fait torturer.

Depuis la chute de Khaddafi, Abdel Hakim Belhadj est l’un des nouveaux hommes forts de la Libye.
Jack Straw est dans son collimateur. Chef de la diplomatie britannique en 2004, il est accusé par le Libyen de complicité d’actes de tortures.

Pour éviter une embarrassante audition devant la justice, les services de renseignement britanniques auraient proposé plus de 1,2 million d’euros à Abdel Hakim Belhadj, d’après le quotidien londonien The Guardian.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Anders Behring Breivik fait-il partie d'un réseau international ?