DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rachat d'YPF, quelles conséquences sur les relations économiques hispano-argentines?


économie

Rachat d'YPF, quelles conséquences sur les relations économiques hispano-argentines?

Avec la nationalisation d’YPF par l’Argentine, Repsol perd une filiale qui représente un quart de son résultat d’exploitation et donc une part importante de ses réserves en hydrocarbures.

Madrid a déjà menacé Buenos-Aires de représailles dans les domaines commercial, industriel et énergétique.

L’espagne est présente dans divers secteurs en Argentine, à commencer par l‘énergie, avec, outre repsol, la compagnie d‘électricité Endesa, et le spécialiste du gaz naturel Fenosa.

Madrid a également des intérêts dans la banque et dans les télécoms. Le montant des investissements pour l’ensemble de ces entreprises se chiffre à plus de 17 milliards d’euros.

Les relations économiques bilatérales peuvent-elles se dégrader désormais?
Pour l’heure, le froid diplomatique pourrait se traduire en bataille juridique : Repsol estime avoir investi plus de 15 milliards d’euros dans sa filiale YPF depuis son rachat en 1999.

Le groupe espagnol demande une compensation financière, il pourrait s’adresser au tribunal d’arbitrage de la Banque mondiale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Stabilité de l'inflation dans la zone euro