DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Repsol aurait tenté de vendre 57% d'YPF à Sinopec


entreprises

Repsol aurait tenté de vendre 57% d'YPF à Sinopec

Nouveau rebondissement dans l’affaire YPF en Argentine: Repsol aurait tenté de vendre ses parts dans l’entreprise argentine à un groupe chinois. Le Financial Times révèle aujourd’hui que Repsol aurait voulu céder 57% d’YPF au groupe pétrolier Sinopec.

Voilà qui pourrait en partie expliquer la décision du gouvernement argentin d’exproprier partiellement Repsol, puisque le groupe espagnol n’aurait pas informé l’Etat de ces négociations.

La Chine est en effet le deuxième investisseur dans le secteur énergétique en Argentine. Elle est aussi le troisième importateur de pétrole brut argentin, après les Etats-Unis et le Chili.

Sinopec, le premier raffineur chinois est déjà implanté dans la région. Il est notamment partenaire de Repsol au Brésil, où le groupe chinois a pris une part de 40% dans la branche brésilienne de Repsol.

Par ailleurs, le président de Repsol, Antonio Brufau a averti aujourd’hui que le gouvernement argentin devrait payer l‘équivalent de 8 milliards d’euros après l’avoir exproprié de sa filiale. Il entend demander cette indemnisation à travers un arbitrage international. Sans quoi l’Espagne menace l’Argentine de représailles.

Prochain article

entreprises

LVMH: forte hausse des ventes au premier trimestre