DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sans remords, Breivik se dit prêt à agir de nouveau

Vous lisez:

Sans remords, Breivik se dit prêt à agir de nouveau

Taille du texte Aa Aa

Au deuxième jour hier de son procès pour le massacre de 77 personnes l‘été dernier en Norvège, il a déclaré être un “ultra-nationaliste” ayant agi au nom des droits de l’homme pour sauver son peuple. Anders Behring Breivik affirme avoir été influencé par Al-Qaïda.

Le tribunal d’Oslo l’avait autorisé à lire un texte préparé par avance dans lequel il a aussi affirmé que ces “attaques avaient été inspirées par le bien et non par le mal”.

Le procureur a défendu sa position quant à la lecture du texte tout en estimant trop forte la critique d’une cour qualifiée d’otage. Breivik a pu parler et les juges l’ont écouté jusqu’au bout c‘était le plus important selon le magistrat.

Anders Behring Breivik a par ailleurs affirmé que son principal objectif serait de prouver qu’il était sain d’esprit au moment des faits.

Pour cette psychiatre, “on peut lire le langage corporel de Breivik. Il regarde vers le bas quand il entend la lecture des noms des victimes et l‘énoncé de leur mort horrible. Il est clair qu’il se renferme. C’est un homme vain, il s’essuie les épaules constamment. Nombreux sont ceux qui diront qu’il veut que tout soit en ordre mais on peut aussi l’interpréter comme s’il voulait se défaire de tout sentiment de culpabilité”.

La journée d’hier a également été marquée par le renvoi d’un juge adjoint, issu de la société civile. Il a reconnu avoir réclamé la peine de mort pour Breivik juste après les attaques du 22 juillet.