DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'inventeur du WWW sur le défi du copyright

Vous lisez:

L'inventeur du WWW sur le défi du copyright

Taille du texte Aa Aa

Tim Berners-Lee, l’homme qui a inventé le World Wide Web, a lancé un appel aux programmeurs pour l’élaboration de la loi du copyright sur Internet, actuellement en chantier. Plaidant en faveur d’un Internet ouvert, celui-ci a présidé la conférence WWW2012 qui a eu lieu cette semaine à la cité internationale de Lyon. Comment préserver la propriété intellectuelle en même temps qu’un espace web ouvert à tous ?

La loi anti-piratage non résolue

De nombreux gouvernements, soutenus par les lobbies, tentent actuellement de passer des lois pour empêcher l’accès gratuit à la musique et aux films sur Internet. Les détracteurs estiment, quant à eux, que ces tentatives gouvernementales menacent des libertés fondamentales comme le droit à la vie privée, le droit à l’information, et la liberté d’expression. Suite à la contestation populaire, l’administration américaine a vu mourir les projets SOPA et PIPA. Le projet de loi de remplacement, CISPA, fait aussi l’objet des critiques des groupes de consommateurs. Le passage d’un traité multinational signé mais non ratifié, ACTA, a, quant à lui, été ralenti à cause des accusations de violations des libertés civiles.

HADOPI déjà obsolète ?

Conformément aux dispositions prévues par la version française, HADOPI (Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet), les infracteurs pourraient voir leurs connexions Internet coupées. Le père du web a décrit HADOPI comme « totalement déconnecté » des exigences pratiques de l’Internet de demain. Sanctionner un adolescent qui copie illégalement des œuvres protégées en supprimant, non seulement sa connexion internet, mais celle du ménage où il réside, apparaît manifestement disproportionné et «bizarre », a-t-il ajouté

L’opinion publique se montre incontestablement sceptique concernant la capacité et la volonté des gouvernements à régler équitablement ce problème. Pour Berners Lee et beaucoup d’autres inscrits dans la communauté WWW, la solution ne saurait dépendre d’une nouvelle législation mais plutôt de la concertation des programmeurs, seuls capables, à ses yeux, de penser de nouveaux modèles économiques.

La loi, une prison ?

Neelie Kroes , Vice Présidente de la Commission Européenne et Commissaire en charge de l’agenda numérique européen, figure parmi ceux qui soutiennent le projet d’un internet ouvert et libre d’accès. Nous devons nous débarrasser «des menottes numériques», a-t-elle déclaré, en brandissant une paire de menottes. Les membres de la communauté WWW regarderont attentivement ce que Kroes et le reste des décideurs de l’Europe chercheront à mettre en place. En attendant, ils ont été appelés à imaginer eux-mêmes les solutions.