DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italo, premier TGV privé pour concurrencer le transport public

Vous lisez:

Italo, premier TGV privé pour concurrencer le transport public

Taille du texte Aa Aa

Offrir une alternative aux Italiens, c’est l’objectif de ce train à grande vitesse, le premier train privé du pays. Italo, c’est son nom, est de construction française, et s’il est rouge, c’est peut-être parce qu’il a été créé par un groupe d’entrepreneurs italiens, avec à leur tête, le patron de Ferrari :

“Nous parlons d’une opération qui crèe 2000 nouveaux emplois et c’est ce dont nous avons besoin pour la croissance, pour avoir confiance dans notre pays, explique Luca Cordero di Montezemolo. Si un pays est idéal pour le train, c’est bien l’Italie.”

Objectif de ce TGV, concurrencer Trenitalia, l‘équivalent italien de la SNCF, grâce à la qualité de ses services : wi-fi gratuit, télévision en direct, voiture cinéma, surveillance vidéo des bagages, et personnel anglophone. Pour l’instant le seul trajet est Naples-Milan, via Rome, dès le 28 avril.