DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Au coeur des QG de campagne des candidats


France

Au coeur des QG de campagne des candidats

François Hollande en tête au premier tour… Les partisans du candidat socialiste, rassemblés devant le siège du PS rue de Solférino à Paris, ont explosé de joie à l’annonce des résultats. Les cadres du parti, eux, savouraient cette première victoire. “François Hollande qui arrive a rassembler sous son nom 28,5% des voix… Je crois que c’est le meilleur score – si l’on excepte François Mitterand en 1988 – réalisé par la gauche. Ça en dit long aussi sur la confiance que lui accordent les Français”, soulignait la porte-parole de François Hollande, Najat Vallaud-Belkacem, peu après 20 heures.

Du côté de l’UMP, Jean-François Copé, le président de parti, décochait les première flèches sur les plateaux de télévision contre le candidat socialiste. Et certains partisans de Nicolas Sarkozy voyaient dans le bon score du Front national un motif d’espoir pour le second tour. “Je pense que la majorité des électeurs du Front National voteront pour Nicolas Sarkozy », souligne une militante UMP.

Au QG de campagne du Front National, le sourire de Marine le Pen en disait long après l’annonce des résultats. En effet, jamais le Front National n’avait obtenu autant de suffrages dans une élection présidentielle, au grand bohneur des militants. “Marine est aux commandes du Front National depuis seulement un an et demi. L’effet est là, nos idées ont pris, on a imposé bon nombre de thèmes pendant cette campagne alors que les autres s’amusaient à se lancer des œufs et à se mettre des casseroles au cul”, soulignait un militant.

En obtenant, plus de 18% des voix, Marine le Pen a même fait mieux que son père en 2002. Le Front National s’annonce déjà comme le principal arbitre du second tour de la présidentielle.

Le correspondant d’Euronews à Paris, Olivier Peguy : «Les militants socialistes savent qu’une étape importante a été franchie aujourd’hui mais il n’est pas question de se démobiliser. Les deux semaines qui viennent vont être consacrées au rassemblement des voix de gauche. Il va aussi falloir convaincre ceux qui se sont abstenus aux premier tour.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le cessez-le-feu demeure fragile en Syrie