DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pays-Bas: vers des législatives anticipées en juin?

Vous lisez:

Pays-Bas: vers des législatives anticipées en juin?

Taille du texte Aa Aa

Mark Rutte, le premier ministre des Pays-Bas jette l‘éponge. Il a présenté sa démission à la reine Beatrix lundi en début d’après-midi. Sa décision intervient après l‘échec des discussions sur les mesures à adopter pour réduire le déficit budgétaire. C’est le parti d’extrême-droite de Geert Wilders qui a claqué la porte des négociations ce weekend, faisant voler en éclat le consensus existant jusqu’ici au Parlement.

“Je pense que les Pays-Bas, en faisant appel à différentes formations, peuvent trouver le soutien nécessaire pour adopter les mesures nécessaires pour consolider les finances publiques, car c’est dans l’intérêt de tous, même des personnes âgées.” a déclaré le ministre des finances Jan Kees de Jager.

Les négociations devaient permettre d’annoncer avant la fin du mois à Bruxelles comment le pays pourrait dégager 15 milliards d’euros d‘économies pour 2013, ce afin de respecter les normes de la zone euro en matière de déficit public.

“Le but est d’avoir un système qui fonctionne par anticipation, qui permette aux institutions d’exercer une pression par les pairs, pour prévenir plutôt que de corriger.” estime Amadeu Altafaj, le porte-parole de la Commission Européenne.

Les Pays-Bas risquent de perdre le triple A dont ils bénéficient auprès des trois principales agences de notation.

Des élections législatives anticipées pourraient avoir lieu à la fin du mois de juin.