DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Geert Wilders parie son avenir politique sur un vote anti-européen

Vous lisez:

Geert Wilders parie son avenir politique sur un vote anti-européen

Taille du texte Aa Aa

En retirant son soutien à la coalition au pouvoir, le populiste néerlandais a provoqué la démission du gouvernement et veut des élections législatives anticipées. Mais pour Wilders et son parti de la liberté, c’est un coup de poker car sa popularité est en baisse dans les sondages. Rien ne dit que ses positions anti-européennes il n’a pas voulu des coupures budgétaires que nécessite le respect du pacte de stabilité le fasse remonter.

Le Premier ministre démissionnaire Mark Rutte doit s’exprimer cet après-midi au parlement. Un débat sur les législatives anticipées devrait suivre.

Le leader du parti socialiste, Emile Roemer, membre de l’opposition, appelle déjà de ses voeux à la tenue rapide de ces législatives anticipées pour, dit-il, “prendre en main le budget 2013 du pays.”

En 2010, Geert Wilders avait préféré soutenir le gouvernement minoritaire de Rutte plutôt que d’en faire parti. Aujourd’hui, il espère rebondir plus haut, en surfant peut-être sur le succès de Marine Le Pen et du Front national en France.
Les Néerlandais vont-ils le suivre ? Ils ne veulent en tous cas pas quitter la zone euro comme le voudrait Wilders.