DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ioulia Timoshenko en grève de la faim

Vous lisez:

Ioulia Timoshenko en grève de la faim

Taille du texte Aa Aa

Cinquième jour de la grève de la faim pour Ioulia Timoshenko, l’opposante ukrainiemme veut protester contre les “répressions politiques” dans son pays.
C’est à l’hopital, où elle a été tranférée suite à des douleurs dorsales, qu’elle a commencé à jeuner. Opposée à cette hospitalisation, l’ex-Premier ministre dit aujourd’hui avoir été violentée par le personnel carcéral lors de son transfert.

“Trois hommes de forte corpulence sont entrés dans ma cellule, déclare Ioulia Tmoshenko dans une lettre lue par son avocat. Ils m’ont recouverte d’un drap et ont commencer à vouloir me tirer du lit par la force. Ils m’ont tordu les bras, les jambes, ils m’ont traînée avec ce drap dehors, j’ai cru que c‘était la dernière minute de ma vie.”

Selon son avocat Serguy Vlassenko, l’opposante aurait encore des hématomes.
Emprisonnée depuis maintenant huit mois, Ioulia Timoshenko a été condamnée à sept ans de prison pour abus de pouvoir.

Ioulia Timoshenko est au centre d’une autre affaire de détournement de fonds et de fraude fiscale. Le procès s’est ouvert la semaine dernière, elle est passible de 12 ans de prison.