DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La présence d'observateurs en Syrie n'arrête en rien la répression meurtrière de Damas


Syrie

La présence d'observateurs en Syrie n'arrête en rien la répression meurtrière de Damas

La journée d’hier a encore été sanglante. Malgré le cessez-le-feu, une nouvelle fois violé, au moins 34 personnes ont été tuées. Certains observateurs internationaux se sont notamment rendus à Zabadani mais dans certaines zones très limitées, trop selon la population qui réclame une mission élargie en dehors de celle choisie par les autorités.

Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies a confirmé que 300 observateurs internationaux seront déployés en Syrie à partir de la semaine prochaine à la suite de la résolution 2043 adoptée samedi à l’unanimité par le Conseil de sécurité. Il a demandé à Damas une totale protection et liberté de mouvement et des moyens aériens pour ses observateurs.

Les violences ont touché hier plusieurs villes comme Hama qui a été fortement bombardée. Une vingtaine de personnes y auraient perdu la vie.

A Douma, ce sont plusieurs corps qui ont été retrouvés. Une douzaine selon cette vidéo amateur qui a été publiée sur internet.

Prochain article

monde

Affrontements après des funérailles dans un village chiite à Bahreïn