DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Scandale des écoutes en Grande-Bretagne : le ministre de la Culture sous pression


Royaume-Uni

Scandale des écoutes en Grande-Bretagne : le ministre de la Culture sous pression

En Grande-Bretagne, le scandale des écoutes téléphoniques n’en finit pas d‘ébranler le monde politique et médiatique. Ce mardi, c’est le fils de Rupert Murdoch qui était auditionné par la commission Leveson, chargée de faire la lumière dans cette affaire. James Murdoch a reconnu avoir rencontré à plusieurs reprises David Cameron, alors chef de l’opposition.

Plus embarrassant encore, l’existence de courriers échangés entre le groupe Murdoch et les conservateurs. En toile de fond, il y avait la volonté de l’entreprise médiatique d’acquérir la totalité du bouquet satellite BskyB. Et apparemment, dans ce dossier, le ministre de la Culture Jeremy Hunt n’aurait pas été aussi impartial qu’il a bien voulu le dire à l‘époque. Aurait-il cherché directement ou indirectement à faciliter le rachat de BskyB ? L’intéressé a demandé à pouvoir s’expliquer au plus vite devant la commission d‘éthique des médias. En tout cas, il n’en fallait pas tant pour que l’opposition travailliste réclame aussitôt sa démission.

Ce mercredi, c’est Rupert Murdoch lui-même qui doit être entendu par la commission Leveson. Le groupe News Corp. qu’il dirige et notamment un de ses titres phares News Of The World sont accusés d’avoir fait écouter, au début des années 2000, des centaines de personnes, en toute illégalité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Front National toujours au coeur de la présidentielle française