DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scandale des écoutes téléphoniques: le fils Murdoch se défend

Vous lisez:

Scandale des écoutes téléphoniques: le fils Murdoch se défend

Taille du texte Aa Aa

En Grande-Bretagne, James Murdoch maintient qu’il n‘était pas au courant de l’ampleur des écoutes téléphoniques illégales. Le fils de Rupert Murdoch s’exprimait ce mardi devant la commission indépendante sur les pratiques des médias. James Murdoch dirigeait pourtant le pôle presse de l’empire médiatique News Corporation. Mais il assure que ses collaborateurs ne l’avaient pas mis au courant de toutes ces écoutes téléphoniques.

“Est-ce qu’il ne vous a pas traversé l’esprit que de telles pratiques n‘étaient pas très déontologiques ?”, demande un des membres de la commission. “Comme je l’ai toujours dit, répond James Murdoch, on m’a assuré qu’il y avait eu des enquêtes au sein des rédactions, et que rien n’avait été prouvé. On m’avait donné des assurances. Je m’en suis toujours tenu à cela”.

Après le fils, c’est le père, Rupert Murdoch, qui doit comparaître ce mercredi et ce jeudi devant la commission dite Leveson, du nom du juge qui la dirige.

Le groupe News Corp. et notamment un de ses titres phares News Of the World sont accusés d’avoir fait écouter des centaines de personnes au début des années 2000. Un scandale qui touche des journalistes et des policiers, mais qui pourrait éclabousser aussi des politiciens.