DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

ACTA : Européens faites vous entendre !


monde

ACTA : Européens faites vous entendre !

Le très controversé accord sur la contrefaçon, plus connu sous le nom d’ACTA, sera demain au centre d’un chat organisé sur facebook par le président du Parlement européen. A 14h30, les internautes pourront débattre en direct avec Martin Schulz.

Dans la rue et sur le web, de nombreux citoyens européens se sont opposés à ce traité, accusé de violer les droits fondamentaux et de restreindre la liberté sur internet. A l’opposé, les partisans du traité arguent que la ratification de celui-ci permettra de lutter plus efficacement contre la contrefaçon et d’encourager l’innovation.

Au niveau des institutions européennes, le clivage est également marqué. Les groupes parlementaires écologistes, socialistes et libéraux ont ainsi affiché leur opposition au traité. Avant toute entrée en vigueur, le Parlement européen doit donner son aval. Repoussée à de nombreuses reprises, la signature du traité devrait intervenir en juillet prochain.

Pour participer au débat rendez-vous à l’adresse suivante : chat.epfacebook.eu

Qu’est-ce qu’ACTA ?


  • ACTA est l’acronyme de Anti-Counterfeiting Trade Agreement ou Accord Commercial Anti-Contrefaçon
  • L’objectif d’ACTA est de créer des normes internationales afin de lutter contre la contrefaçon des biens de consommation, et de défendre les droits d’auteurs.
  • ACTA est un accord négocié depuis 2007 par les 27 de l’Union européenne et douze autres pays.
  • L’accord est fortement critiqué car négocié secrètement – la première fuite concernant le projet a eu lieu en 2010.
  • Les critiques craignent que le projet, par sa formulation vague, n’entraîne avec une régulation forte et la surveillance d’internet des interférences inévitables avec la sphère privée, les libertés civiques et les principes démocratiques de base, cela sans contrôle judiciaire.
  • ACTA a été signé par 34 pays jusqu‘à présent, dont 22 membres de l’Union européenne.
  • L’Allemagne, la République tchèque, la Slovaquie, la Slovénie, la Lettonie n’ont pas encore signé l’agrément. D’autres pays ont annoncé leur volonté de se retirer
  • Site internet de la Commission européenne: Plus d’infos sur ACTA.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Chine : un trou dans le trottoir, une chute de six mètres