DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des casques bleus de l'ONU indésirables en Syrie


Syrie

Des casques bleus de l'ONU indésirables en Syrie

Ils arrivent au compte-goutte en Syrie: de nouveaux observateurs de l’ONU sont à Damas. Ils sont à présent une dizaine chargés de contrôler un cessez-le-feu violé quotidiennement par les troupes gouvernementales. Au total, 300 observateurs internationaux sont attendus rapidement dans le pays mais tous ne sont pas les bienvenus. La Syrie entend en effet choisir la nationalité de ces Casques bleus. Elle refuse l’accès à ceux originaires de pays qui appellent au départ de Bachar al-Assad. Un observateur a déjà été refoulé. “Inacceptable” a réagit l’ONU.

Le non respect du cessez-le-feu entraîne un exode de plus en plus important de la population vers les pays voisins.

Selon le Haut Commissariat pour les réfugiés plus de 12.000 Syriens ont fui en Jordanie, d’autres ONG sur place parlent de plus de 30.000 personnes. Un afflux jugé dramatique par le royaume qui lance un appel à l’aide.

Selon les autorités jordaniennes, près de 100.000 Syriens ont trouvé refuge en Jordanie ou ont transité par le royaume depuis le début de la révolte en mars 2011.

Prochain article

monde

Un cas de vache folle confirmé aux Etats-Unis