DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'UE suspend ses sanctions contre la Birmanie


Le bureau de Bruxelles

L'UE suspend ses sanctions contre la Birmanie

Après quinze ans d’isolement, la Birmanie va pouvoir renouer des liens diplomatiques et économiques avec les Occidentaux. Lundi, l’Union européenne a emboîté le pas aux Etats-Unis, en suspendant ses sanctions à l’encontre du pays pour un an. Près de 500 personnes et plus de 800 entreprises étaient visées.

Le retour en grâce du prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi, et les législatives partielles remportées par son parti ont convaincu les Européens de la mue démocratique en cours. Mais ils restent sur leurs gardes. Les sanctions peuvent être rétablies à tout moment et l’embargo sur les armes demeure.

“ J’irai en Birmanie le week-end prochain “, a annoncé Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne, “ pour transmettre le message du Conseil des ministres et ouvrir le bureau de l’Union européenne. Nous suivons désormais avec attention les développements, avec le Parlement européen, et notre objectif est de soutenir les progrès réalisés pour qu’ils deviennent irréversibles. “

Une allusion aux crispations entre le parti d’Aung San Suu Kyi et le pouvoir en place, un gouvernement encore dominé par l’ombre de la junte. Les nouveaux élus de la Ligue nationale pour la démocratie ont refusé de prêter serment car le texte leur impose de s’engager à sauvegarder la constitution qui accorde d’immenses pouvoirs aux militaires. Un signe de la fragilité de l’ouverture démocratique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Cour européenne des droits de l'Homme : accord sur une réforme