DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Portugal : cérémonies officielles en l'absence des artisans de la révolution

Vous lisez:

Portugal : cérémonies officielles en l'absence des artisans de la révolution

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois depuis la fin de la dictature au Portugal, les militaires responsables du coup d‘état à l’origine de la révolution des oeillets, ont refusé de se joindre aux cérémonies officielles.

Un geste symbolique, mais surtout un coup médiatique, pour ceux qui ont contribué à mettre un terme à 48 ans de dictature.

Au travers de leur association, ils n’ont pas hésité à critiquer ouvertement la ligne politique du gouvernement, qu’ils jugent bien éloignée des idéaux du 25 avril 1974.

“Le Portugal, déclare Pezarat Correia, n’a pas besoin d’une nouvelle révolution. Le Portugal a seulement besoin de s’en tenir au respect du système mis en place lors de la révolution de 1974, pas plus.”

En signe de solidarité, l’ancien président socialiste Mario Soares, considéré comme l’un des artisans du Portugal moderne, a refusé lui aussi de participer aux cérémonies officielles.