DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pakistan : le Premier ministre condamné pour outrage, mais laissé libre


Pakistan

Pakistan : le Premier ministre condamné pour outrage, mais laissé libre

Un Premier ministre en exercice condamné, une première au Pakistan. Yousuf Raza Gilani,chef du gouvernement, a été reconnu coupable d’outrage à la Cour suprême de son pays. Pourquoi ? Parce qu’il a refusé de mettre en oeuvre une injonction de la justice. Il y a plus de deux ans maintenant, la Cour avait en effet ordonné au gouvernement pakistanais de demander aux autorités suisses la réouverture d’une procédure judiciaire pour blanchiment de fonds public détournés. Procédure qui concerne le président actuel du Pakistan, Asif Ali Zardari.

Le Premier ministre Gilani aurait pu être condmané jusqu‘à six mois d’emprisonnement, mais le juge de la plus haute instance judiciaire a préféré une sentence symbolique en le retenant le temps de l’audience, autrement dit l’espace de quelques minutes. Cette décision rare pose désormais la question de la démission du chef du gouvernement. Un sujet qui divise les experts en droit.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie, plus de morts en attendant plus d'observateurs de l'ONU