DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie, plus de morts en attendant plus d'observateurs de l'ONU


Syrie

Syrie, plus de morts en attendant plus d'observateurs de l'ONU

Bientôt deux semaines que le cessez-le-feu est entré en vigueur en Syrie, et les morts se comptent toujours par dizaines. Pour la seule journée de mercredi, l’Observatoire Syrien des droits de l’homme (OSDH) en a compté trente, dont 27 civils. Douze personnes auraient notamment été tuées dans le bombardement du quartier de Masaa al-Tayaran à Hama. Hama, ville dans laquelle sont pourtant déployés deux des quinze observateurs de Nations Unies.

“Pour l’instant nous sommes deux. Deux pour l’instant, mais nous seront plus nombreux à l’avenir, tente d’expliquer l’un d’eux à un habitant. Notre tâche ici, c’est de mettre en place un mécanisme d’observation. Nous essayons de préserver le cessez-le-feu, nous essayons de préserver le cessez-le-feu”, répète-t-il.

Sur les 300 observateurs qui doivent arriver sur le terrain à terme, trente sont attendus d’ici la fin de la semaine, cent d’ici un mois. Les opposants syriens critiquent la lenteur du déploiement. Pas de commentaire en revanche du régime de Bachar al Assad, toujours occupé à faire fonctionner la machine de la répression.

Prochain article

monde

Les prix mondiaux de l'alimentation repartent à la hausse