DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : débat en léger différé entre Hollande et Sarkozy


France

France : débat en léger différé entre Hollande et Sarkozy

Le premier et unique débat entre François Hollande et Nicolas Sarkozy n’aura lieu que le 2 mai, mais tous deux ont eu l’occasion de s’exprimer à tour de rôle hier soir dans l‘émission des paroles et des actes sur France 2.

Plusieurs questions ont été passés au crible, à commencer par celle de l’immigration.

François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle française : “Les étrangers qui sont en situation régulière sur notre territoire ne serons pas explusés. En revanche, les étrangers qui sont en situation irrégulière, qui n’ont pas à être sur le territoire, seront reconduits à la frontière. Je ne peux pas être plus clair, plus simple. Les étrangers qui ont en le droit sont là. Les étrangers qui n’ont pas ce droit ne seront plus là.”

Quant à Nicolas Sarkozy, il a été interpellé sur sa complaisance soudaine pour les électeurs du Front National. Un électorat qu’il n’entend pas le moins du monde diaboliser, car il pourrait s’avérer déterminant pour lui le soir du 6 mai.

Nicolas Sarkozy, candidat de l’UMP à la présidentielle française : “Il y a six millions et demi de Français qui se sont exprimés en faveur de Madame Le Pen. Ils ne sont pas d’extrême droite. Ils n’ont même pas émis un vote protestataire. Ils ont émis un vote de crise, ou d’adhesion pour certaines des idées qui étaient proposées. C’est un problème qui se pose, non pas pour la droite, mais pour la France. Pourquoi six millions et demi de personnes pensent que la solution de leur problème, c’est de faire confiance a Madame Le Pen.”

Selon les derniers sondages, François Hollande l’emporterait le 6 mai prochain avec 55% des intentions de vote. Une tendance que le président sortant veut à tout prix inverser lors du débat de mercredi prochain.

Prochain article

monde

Tchernobyl : plus de cent manifestations et actions contre le nucléaire en France