DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : le chef des observateurs en terrain défavorable


Syrie

Syrie : le chef des observateurs en terrain défavorable

Une dizaine de personnes ont été tuées ce matin à Idlib dans un double attentat à la bombe qui visait les forces de sécurité. Des attaques que l‘état attribue à des bandes terroristes armées accusées de vouloir “entraver le plan de paix de l‘émissaire Kofi Annan”.

Des terroristes également montrés du doigt pour les deux attaques à la roquette perpétrées dans la nuit de dimanche à lundi contre le siège de la Banque centrale et une patrouille de police à Damas.

Habitué des zones de conflit, le général norvégien Robert Mood, chef des observateurs de l’ONU en Syrie, se prépare à des jours difficiles.

“J’exhorte toutes les parties à faire en sorte de parvenir à une cessation durable de la violence.”

Des observateurs pour le moment au nombre de 30 et dont la mission consiste à veiller au respect du cessez-le-feu officiellement en vigueur depuis le 12 avril.

Quant à Robert Mood, il va devoir lutter sur 3 fronts à la fois : donner un coup d’accélérateur au déploiement des 300 observateurs, contenter les ardeurs de l’opposition et maintenir le contact avec les autorités syriennes.

Prochain article

monde

Aung San Suu Kyi prêtera bien serment