DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Electricité: la Bolivie nationalise une filiale espagnole


Bolivie

Electricité: la Bolivie nationalise une filiale espagnole

Mauvais temps pour les entreprises espagnoles en Amérique latine. La Bolivie a nationalisé l’entreprise de Transport d‘électricité TDE, une filiale du groupe espagnol Red Electrica Corporacion.

Un bon point pour le président Evo Morales qui, depuis plusieurs semaines, fait face à d’importantes revendications sociales. Une cérémonie publique s’est tenue au palais présidentiel de La Paz.

“La politique du gouvernement tend à récupérer le contrôle, l’administration et la direction des entreprises stratégiques comme l’entreprise de transport d‘électricité.
Pour éclairer l’opinion publique nationale et internationale, il faut savoir que cette entreprise nous appartenait auparavant. Nous nationalisons ce qui était à nous” a déclaré Evo Morales à un public venu nombreux.

Le président a ordonné aux forces armées de prendre le contrôle des locaux de TDE.

Cette entreprise de transport d‘électricité, fondée en 1997 lors d’une vague de privatisation, possède 73% des lignes électriques de la Bolivie.

Depuis 2006, Evo Morales a lancé une politique de réappropriation des ressources. Dans le cas présent, il ne serait pas contre accorder une compensation fiancière au groupe espagnol.

Déjà, il y a quinze jours, rappelons-nous que l’Argentine a décidé de nationaliser le groupe pétrolier YPF, filiale de l’espagnole Repsol.

Prochain article

monde

Un contre-coup d'Etat échoue au Mali