DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Syrie entre guerre civile et élections


Syrie

La Syrie entre guerre civile et élections

Immeubles en partie détruits, routes défoncées, carcasses de véhicules calcinés…

La télévision d‘état syrienne a montré les dégâts causés par les trois fortes explosions qui ont ébranlé la ville d’Idleb hier en Syrie.

Son bilan: 9 morts et près de 100 blessés. Les responsables : des terroristes.

“Je dormais chez moi avec ma femme et mes enfants. On a entendu une énorme explosion. Tout l’immeuble a tremblé. ma femme a été blessé et les enfants aussi. Mon appartement n’est plus que ruines. C’est cette liberté là qu’ils recherchent?” crient un homme au nez cassé.

Selon l’observatoire syrien des droits de l’homme, 20 personnes auraient perdu la vie.
La colère et la détresse de la population grandissent.

“J’ai peur, ils ont détruit ma maison…“pleure une petite fille.

Dans ce contexte de guerre civile, la Syrie prépare des élections législatives.
Elles se tiendront le 7 mai. Bachar al-Assad a promis un scrutin libre et transparent.
Plus de 7 000 candidats issus de huit partis vont concourir pour les 250 sièges de l’Assemblée du peuple.

Habituellement, les élections en Syrie sont qualifiées de “farce” par l’opposition et la communauté internationale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bahreïn : nouveau procès en vue pour des opposants