DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un départ tonitruant pour le débat Hollande/Sarkozy


France

Un départ tonitruant pour le débat Hollande/Sarkozy

François Hollande et Nicolas Sarkozy ont immédiatement croisé le fer en entamant leur débat radiotélévisé ce mercredi soir. Dès le début, le ton a été assez vif.

“Je serai le président de la justice parce que nous traversons une crise dure, grave, qui touche les plus modestes, et donc je veux que la justice soit au coeur de la République”, a déclaré le candidat socialiste, que le sort avait désigné pour prendre la parole en premier.

“Je serai aussi le président du redressement”, alors que “la France a décroché” et que “le chômage est à un niveau historique”, a dit M. Hollande. “Je veux aussi être le président du rassemblement”, car pendant des années “les Français ont été opposés les uns aux autres, divisés”, a-t-il ajouté.

Ce à quoi le président-candidat a répondu: “Je veux que ce soir, ce soit un moment d’authenticité”. Faisant implicitement référence aux formules de son adversaire, il a lancé: “C’est classique”, “c’est ce qu’on dit à tous les débats”. Il a souhaité que “chacun dise sa vérité”, mais “pas avec des formules creuses”

Au total, les deux hommes auront au maximum deux heures et demie pour convaincre les très nombreux indécis, à quatre jours du second tour.

En près de vingt ans, les deux hommes se sont affrontés une demi-douzaine de fois. Il s’agira cette fois-ci pour Nicolas Sakozy d’inverser la tendance, son rival est donné favori. François Hollande, lui, tentera de conforter son avance.

Ce rendez-vous pourrait atteindre une audience historique et dépasser les 20 millions de téléspectateurs. Le duel, dont les détails avaient été réglés par les équipes des deux candidats, est retransmis par huit télévisions et six radios.

Prochain article

monde

Barack Obama en visite surprise en Afghanistan