DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une autre entreprise espagnole nationalisée en Amérique latine


économie

Une autre entreprise espagnole nationalisée en Amérique latine

Le gouvernement espagnol va réclamer un prix juste pour Red Electrica le transporteur public espagnol d‘électricité dont la filiale bolivienne a été nationalisée par décret du gouvernement bolivien.
Pour l’Espagne c’est la deuxième mésaventure de ce genre en peu de temps dans sa région de prédilection : l’Amérique latine. Il y a quinze jours, l’Argentine avait exproprié partiellement la compagnie pétrolière YPF contrôlée par le pétrolier Repsol à 57%.
“C’est l’obligation du Président, du vice-président et du gouvernement d’organiser ce genre d’opérations pour récupérer ce qui est à nous, a affirmé le président bolivien Evo Morales”.
Peu de temps après, Evo Morales était en compagnie d’Antonio Brufau, le Pdg de Repsol, la compagnie pétrolière espagnole malmenée en Argentine, pour visiter une usine de traitement du gaz naturel appartenant à Repsol et à l’Etat bolivien dans le sud du pays.
On ne sait pas sur quoi ont porté les discussions entre les deux hommes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Chômage en Allemagne : c'est le printemps pour le marché du travail allemand.