DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Serbie : crise et Europe en toile de fonds des élections générales

Vous lisez:

Serbie : crise et Europe en toile de fonds des élections générales

Taille du texte Aa Aa

Il n’y a pas que la France et la Grèce qui voteront ce dimanche. Les Serbes aussi sont appelés aux urnes pour des élections générales. Au programme : présidentielle, législatives, élections locales et même une régionale en Voïvodine.

Concernant la plus haute fonction de l’Etat, deux hommes sont au coude à coude. Tomislav Nikolic est le candidat de la principale force d’opposition. Ancien ultra-nationaliste, il a créé le Parti serbe du progrès avec une ligne toujours populiste, mais désormais plus favorable à l’intégration européenne. C’est la troisième fois qu’il brigue la présidence.

A chaque fois, il a été battu par Boris Tadic. Le président sortant espère obtenir un troisième et dernier mandat. A la tête du Parti démocratique, il est pro-européen de longue date. Il a d’ailleurs permis à la Serbie de décrocher, en mars, le statut de candidat à l’adhésion à l’Union européenne.

A noter que les questions économiques, très présentes dans la campagne, notamment la lutte contre le chômage, pourraient peser dans le choix des électeurs. Même si selon toute vraisemblance, Nikolic et Tadic s’affronteront dans un second tour. Voilà pour la présidentielle.

Au niveau des législatives, les formations de ces derniers sont au coude à coude, et le rôle de faiseur de roi devrait revenir une fois encore à l’actuel ministre de l’Intérieur Ivica Dacic et au Parti socialiste qu’il a profondément réformé après avoir succédé à Slobodan Milosevic.