DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grande-Bretagne : élections locales, sanction nationale


Royaume-Uni

Grande-Bretagne : élections locales, sanction nationale

En Grande-Bretagne, les militants travaillistes ont de quoi se réjouir : leur parti a enregistré une nette poussée lors des élections locales de ce jeudi. Le Labour a ainsi raflé de nombreuses municipalités tenues jusque-là par les conservateurs ou par les libéraux-démocrates.

Ce vote apparaît comme une sanction pour le gouvernement de coalition emmené par David Cameron. “Nous traversons des temps difficiles, a expliqué le Premier ministre, et il nous faut prendre des décisions pas faciles face à la dette, au déficit et à une économie en pièces que nous avons héritée des travaillistes. Et nous continuerons à prendre ces décisions nécessaires pour le pays”.

Les résultats de ces élections de mi-mandat sont plutôt encourageants pour l’opposition travailliste. Le leader du Labour, Ed Miliband, n’a d’ailleurs pas laissé passer l’occasion de critiquer la politique menée par les conservateurs et les libéraux-démocrates. “Ils ont plongé le pays dans la récession, a-til lancé. Ils ont augmenté les impôts de millions de personnes. Ils ont fait des cadeaux fiscaux aux riches. Dans tout le pays, des gens se sont dressés pour dire non à tout cela. Ce gouvernement avait promis des changements. Il n’a fait qu’aggraver les choses”.

Seul motif de satisfaction pour les conservateurs : ils seraient en passe de garder la ville de Londres. Le maire sortant Boris Johnson devancerait le travailliste Ken Livingstone. Les résultats complets ne seront connus que dans la soirée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Affaire Chen : Etats-unis et Chine trouvent une porte de sortie