DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Japon arrête son dernier réacteur nucléaire


Japon

Le Japon arrête son dernier réacteur nucléaire

Manifestation anti-nucléaire au Japon ce samedi.
Des milliers de militants écologistes japonais se sont rassemblés le jour ou est lancé le processus d’arrêt du dernier réacteur nucléaire encore en activité dans l’archipel.

Le réacteur n°3 de la centrale de Tomari à Hokkaido, dans le nord du pays, doit arrêter sa production dimanche matin.

“Demain, nous n’aurons plus de centrales nucléaires. Tout le monde dit que nous devons être à zéro centrales pour toujours. Pas seulement aujourd’hui ou demain ou après-demain, pour toujours”, dit une avocate.

Le Japon se retrouve ainsi sans aucune énergie nucléaire pour la première fois depuis plus de 40 ans. Il va falloir s’adapter. Tokyo envisage d’annoncer cet été un plan énergétique global.

Au total, le Japon possède 54 réacteurs nucléaires. Après l’accident de Fukushima-Daiichi, déclenché par un séisme et un raz-de-marée géant sur la côte est de l’archipel, 53 avaient été mis à l’arrêt, essentiellement pour des contrôles ou des opérations de maintenance. En raison notamment de la réticence de l’opinion publique, aucun n’a repris sa production.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Evo Morales veut une grande réforme du système de santé bolivien