DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russie : Quels défis pour le nouveau président ?


Russie

Russie : Quels défis pour le nouveau président ?

Quels défis pour la Russie moderne et son nouveau président ? Quelles orientations en matière de politique extérieure ? Eléments de réponse avec Vyacheslav Nikonov, politologue et doyen de la faculté d’administration publique de l’Université de Moscou, interrogé par Alexander Shashkov, correspondant d’euronews à Moscou.

euronews :
“Vladimir Poutine a une nouvelle fois été élu président de la Russie, et cette fois pour une durée de 6 ans. Quels sont les principaux défis de son mandat ?”

Vyacheslav Alexievitsch Nikonov, politologue :
“La Russie est confrontée aujourd’hui à un défi ambitieux : intégrer le top-5 des économies mondiales et devenir un état démocratique normal. Pour ce faire, le pays a besoin de réaliser un impressionnant travail de modernisation, une réforme structurelle sérieuse pour être moins dépendante de ses exportations en énergie et qu’elle se tourne davantage vers les hautes technologies. Les parts sans doute les plus importantes de ce programme sont la réforme du système politique, l’assouplissement du processus d’enregistrement des nouveaux partis politiques, un retour au système d‘élections directes des gouverneurs (qui sont actuellement nommés par le Kremlin) et une meilleur pluralisme dans le processus politique et législatif.”

euronews :
“Comment vont évoluer les relations avec les Etats-Unis et l’UE ?”

Vyacheslav Alexievitsch Nikonov, politologue :
“Pour les relations avec les Etats-Unis, je pense que la Russie va manifester un intérêt dans la poursuite de la politique de relance qui malheureusement n’englobe à l’heure actuelle que la sphère militaire et politique. La Russie est bien sûr aussi très soucieuse de tisser des liens économiques forts avec les Etats-Unis. Mais à ce sujet, beaucoup de choses vont dépendre du résultat des élections. L’administration Obama est une chose nous avons débuté la politique de relance avec eux mais Mitt Romney, qui a récemment traité la Russie d’“ennemi géopolitique numéro un des États-Unis”, sera un partenaire bien plus compliqué. Concernant l’UE, je crois qu’elle est désormais plus préoccupée par ses propres problèmes que par la coopération avec Moscou. Mais je pense que l’Europe devrait mettre en place des relations plus étroites avec la Russie parce que la Russie est l‘économie qui connaît la plus forte croissance en Europe, et son ambition est de devenir la plus grande économie européenne au cours des 10 prochaines années.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Russie : Poutine III