DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un parti néo-nazi pour la première fois au parlement grec


Grèce

Un parti néo-nazi pour la première fois au parlement grec

L‘élément qu’il faut retenir de cette élection grecque c’est bien sûr la poussée de l’extrême-droite, et son entrée pour la première fois au parlement. 21 sièges, et un score de 6,9% pour le parti néo nazi Chryssi Avghi, traduisez “l’aube dorée”.

“C’est une honte, une honte immense, réagit une femme. Le parti néo-nazi a influencé les jeunes qui n’ont aucune idée de ce que la junte signifie dans ce pays.”
La Grèce reste marquée par la junte des colonels, cette dictature à la tête du pays entre 1967 et 1974.

“La montée de l’extrême-droite est un problème en Grèce, explique l’analyste George Tzogopoulos. Beaucoup de personnes ont lié cette poussée à la question de l’immigration. C’est une analyse simpliste. Le problème est plus large et il reflète la colère des Grecs face aux politiciens traditionnels, ce n’est pas forcément qu’ils partagent les principes du parti néo-nazi.”

Chryssi Avghi se défend d‘être un parti néo-nazi, même si son logo ressemble à une croix gammée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Zone euro : l'austérité mise à mal après les élections françaises et grecques