DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zone euro : l'austérité mise à mal après les élections françaises et grecques

Vous lisez:

Zone euro : l'austérité mise à mal après les élections françaises et grecques

Taille du texte Aa Aa

Nicolas Sarkozy en France, les deux principaux partis en Grèce, les défenseurs de l’austérité ont été sanctionné dans les urnes. Et c’est une nouvelle période d’incertitude qui s’ouvre pour la zone euro.

Après ces deux scrutins européens, quel sera l’avenir des politiques de rigueur imposées par l’Allemagne pour juguler la crise des dettes souveraines ?

La chancelière allemande défend sa ligne dure tout en affirmant qu’elle accueillera le nouveau président français François Hollande à bras ouvert.

“En Allemagne, nous pensons – et c’est ce que je pense aussi d’un point de vue personnel – que le pacte de stabilité ne peut pas être renégocié, il doit être appliqué” martèle Angela Merkel avant de poursuivre : “25 pays l’ont signé, la Grèce et le Portugal l’ont ratifié, l’Irlande prépare un référendum sur le sujet pour le 31 mai et pour moi, ce pacte est une bonne chose.”

La chancelière qui soutenait le président français sortant craint aussi que si le pacte est renégocié à la demande de François Hollande, la Grèce ne remette en cause le plan d’austérité qu’elle applique déjà. Des mesures d’une importance essentielle d’après la chancelière pour éviter de raviver les spéculations sur une sortie du pays de la zone euro.