DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Damas salue des législatives "calmes", mais les crimes continuent


Syrie

Damas salue des législatives "calmes", mais les crimes continuent

Au lendemain des élections législatives en Syrie, les autorités saluent une participation importante, 60%. Mais parmi les personnes interrogées, beaucoup finissent par avouer qu’elles ne sont pas allé voter, et que c’est une farce, au milieu de ces 14 mois de violence. D’autres espèrent malgré tout que cela changera quelquechose, notamment pour l’emploi, et que cela mettra fin aux combats.

Même si l’oppposition a boycotté ce rendez-vous, les autorités affirment que le scrutin s’est déroulé normalement, et dans le calme. Hier pourtant, 25 personnes ont été tuées, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

Cette élection a été organisée après le changement de la constitution syrienne en février. Un changement sensé permettre à de nouveaux partis de se présenter, mais dans la réalité ces formations sont contrôlées par le parti Baas au pouvoir.

Alors que le parlement ne siège pas depuis un an, l’hémicycle attend ses nouveaux députés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Interpol accentue la recherche de Tarek Al-Hachémi