DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : des législatives, "mascarade" pour l'opposition

Vous lisez:

Syrie : des législatives, "mascarade" pour l'opposition

Taille du texte Aa Aa

De l’art de se poser en démocrate pendant que la répression sévit. Le président syrien Bachar el-Assad n’a pas peur de la provocation. Des élections législatives étaient organisées hier, le premier scrutin multipartite depuis un demi-siècle selon le régime. Une mascarade selon l’opposition. Une consultation qui frise le ridicule selon Washington.

Car au même moment, les violences se poursuivaient. Hier, 14 civils ont été tués dans différentes localités ainsi que 3 militaires de l’armée régulière dans des affrontements avec des déserteurs.

Le scrutin a été dénoncé par l’ONU. Son secrétaire général Ban Ki-Moon a estimé qu’“une course poursuite est engagée pour éviter une guerre civile”.

“ Plus de 9 000 personnes ont été tuées au cours des 14 derniers mois, a-t-il déploré. C’est une situation totalement inacceptable et intolérable. Voilà ce à quoi a abouti la situation.”

La répression ne dissuade pas les opposants de manifester. Ils étaient nombreux hier encore à Hama à dénoncer l’absurdité du scrutin, d’autant que le Parlement ne siège plus depuis un an en raison du soulèvement.