Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

À Las Vegas, touristes et habitants vont sans doute avoir l’impression de croiser bientôt des fantômes sur les routes. Les autorités de l’État du Nevada ont délivré le 7 mai dernier un permis de circulation à la voiture sans conducteur développée par Google. Le Nevada avait été le premier à modifier sa législation l’année dernière pour permettre aux véhicules “automates” de circuler. Une modification concrétisée par une loi entrée en vigueur le premier mars 2012.

La plaque d’immatriculation du véhicule est facilement identifiable par les autres usagers de la route et les forces de police : le signe infini, comme une parabole faite au futur, suivi des chiffres 001, le tout sur fond rouge. La mention “Autonomous vehicles” complète cette plaque d’immatriculation d’un nouveau genre.

Le véhicule, une Toyota Prius, fonctionne grâce à une batterie de capteurs laser, de radars et de caméras vidéo. Cette technologie embarquée permet de “lire” la route sur laquelle se meut la voiture. Elle est par exemple capable d’interpréter les panneaux routier ou le trafic et d’adapter sa vitesse en fonction des conditions de circulation. Le cœur du système repose également sur la base de donnée du service de cartographie Maps, technologie développée par Google. Selon le géant de l’internet, la voiture a déjà parcouru des centaines de milliers de kilomètres sans encombres, lors de tests effectués dans tout le pays.


Ce que voit le véhicule intelligent de Google

Cependant, la voiture ne pourra pas emprunter l’ensemble des axes routiers du Nevada. Seules certaines autoroutes et quelques rues de Las Vegas, dont le fameux “Strip” de la capitale mondiale du jeu, pourront être parcourus par des “voitures fantômes”. De plus, deux personnes devront être présentes à l’avant du véhicule, afin de pouvoir parer à tous problèmes techniques et de reprendre le contrôle si besoin est. Ces dispositions seront sans doute assouplies lorsque la technologie sera parfaitement au point.


Las Vegas vu depuis l’intérieur de la voiture sans conducteur de Google, mise au point par une équipe dirigée par Sebastian Thrun, un des inventeurs de Streetview.

Les attentes sont immenses. Selon de nombreuse études, la grande majorité des accidents de la route est d’origine humaine. Un véhicule automate totalement au point serait sans doute une réponse au grand nombre de morts sur les routes. Mais il serait également une révolution en terme de déplacement pour les personnes handicapées, non et mal-voyant en premier lieu. Le Nevada a parfaitement compris ces enjeux. Par l’application de cette loi, l’État de l’ouest américain espère attirer, aux côtés de Google, de très nombreuses entreprises, afin de repousser les frontières de la science-fiction.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :