DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Madrid va forcer les banques à faire de nouvelles provisions


économie

Madrid va forcer les banques à faire de nouvelles provisions

Le gouvernement espagnol va imposer aux banques du pays de réaliser de nouvelles provisions afin de se protéger de leur exposition au secteur immobilier largement sinistré. Vendredi, le prochain conseil des ministres du gouvernement Rajoy devrait imposer de nouvelles provisions d’un montant de 35 milliards d’euros.

Ce chiffre viendrait s’ajouter aux 53 milliards d’euros de provisions déjà demandés au secteur bancaire espagnol en février dernier.

Les banques en Espagne suscitent actuellement un regain d’inquiétude. Il faut dire qu’elles ont octroyé pour 300 milliards d’euros de prêts immobiliers soit 30% du Produit intérieur brut espagnol. Les actifs toxiques de ces banques avoisinant les 200 milliards d’euros : crédits douteux et immeubles saisis par exemple.

Pour rassurer les investisseurs le gouvernement Rajoy devrait approuver vendredi également une nouvelle réforme pour séparer la partie immobilière des bilans des banques.

Madrid va également injecter entre 7 et 10 milliards d’euros dans Bankia, la plus grande union de caisses d‘épargne et la quatrième banque du pays. C’est la plus exposée au secteur immobilier avec 32 milliards d’euros d’actifs considérés comme problématiques.

Les inquiétudes des marchés vis-à-vis de l’Espagne se ressentaient fortement mercredi : le taux d’emprunt à 10 ans du pays est passé au dessus des 6% pour la première fois depuis mi-avril.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Baisse des ventes de détail en avril en Grande Bretagne