DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retour sur le passé glorieux du football ukrainien

Vous lisez:

Retour sur le passé glorieux du football ukrainien

Taille du texte Aa Aa

En URSS, le football a toujours été le sport le plus populaire. Après la révolution, les Bolchéviques ont encouragé sa pratique. Rapidement, l’Ukraine est devenue une grande réserve de sportifs soviétiques. Et le Dynamo Kiev l’un des meilleurs clubs d’Europe.

20 ans après l’indépendance, Euronews s’est rendu à Kiev pour voir ce qui avait changé…

Vitaliy Khmelnytsky, entraineur de l‘équipe junior du Dynamo Kiev : “La différence aujourd’hui c’est que les gamins ont tout pour pratiquer un sport, pour jouer au football. Avant ce n‘était pas le cas. Quand j’ai démarré le football je n’avais pas de balle mais une canette pour jouer. Après la guerre, on n’avait même pas de quoi manger. Aujourd’hui ils ont tout mais ils manquent peut être de personnalité pour être meilleurs que leurs coéquipiers.”

Oleg Blokhin est l’un des grands champions d’Ukraine, ancien attaquant du Dynamo Kiev, vainqueur du Bayern Munich en finale de la Supercoupe de l’UEFA en 1975. L’actuel sélectionneur de l‘équipe nationale, reste une légende du foot ukrainien et le meilleur buteur avec 211 réalisations tout au long de sa carrière.

Vitaliy Khmelnytsky : “Sous l’Union Soviétique beaucoup de champions olympiques venaient d’Ukraine. L‘équipe nationale soviétique comprenait beaucoup d’Ukrainiens durant les 30-40 dernières années. Aujourd’hui ce n’est pas pareil. Peut être parce que les plus jeunes ont tout à portée de main et d’autres choses pour les distraire.”

Fozzie est le chanteur du groupe TNMK, l’un des groupes de hip-hop les plus populaires d’Ukraine. Son inspiration il la trouve dans le football…

Fozzie, Oleksandr Sydorenko, chanteur de TNMK : “L’engouement pour le football est sans doute la seule chose qui n’a pas changé ces 20 dernières années. Le football était le sport le plus populaire et un phénomène social… et c’est toujours le cas. Comme il y a 20 ans les hommes s’intéressent aujourd’hui au football et peut être même plus. Le pays a changé, l’amour du football, non. C’est toujours la même chose.”

Fozzie, Oleksandr Sydorenko, chanteur de TNMK : “L’Euro 2012 en Ukraine est le tout premier et je n’espère pas le dernier événement pour lequel notre pays doit remplir des engagements avant une date butoir. Parce que dans la grande tradition soviétique c‘était plutôt : “votez pour nous et après tout ira mieux”. Aujourd’hui, pour la première fois on nous dit que des routes seront construites au 1er juin 2012. Ils ont construit à la hâte mais ils l’ont fait. C’est la première fois qu’on respecte une date limite.”

Le Dynamo Kiev a engrangé 15 titres durant la période soviétique et reste le plus grand champion de cette époque. Le football ukrainien reste une fierté nationale…

Vitaliy Khmelnytsky
“Les Ukrainiens sont des Cosaques et on n’aime pas perdre. On veut et on a l’habitude d‘être les premiers. Alors pour moi notre équipe nationale est une menace pour les autres grands engagés dans l’Euro.”

Vitaliy Khmelnytsky
“Les Ukrainiens sont des Cosaques et on n’aime pas perdre. On veut et on a l’habitude d‘être les premiers. Alors pour moi notre équipe nationale est une menace pour les autres grands engagés dans l’Euro.”

A l’image du Ballon d’or 2004, Andryi Shevchenko, qui espère faire trembler les filets de ses adversaires lors de cet Euro 2012.