DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ankara dit non à l'extradition d'al-Hachémi

Vous lisez:

Ankara dit non à l'extradition d'al-Hachémi

Taille du texte Aa Aa

La Turquie inflexible sur l’extradition de Tarek al-Hachémi. Ankara a adressé une fin de non recevoir à Bagdad en refusant de livrer à l’Irak son vice-président. Le leader sunnite du parti Iraqiya est recherché par Interpol et accusé d’avoir commandité l’assassinat de six juges et de plusieurs officiers irakiens. Son procès par contumace doit s’ouvrir ce jeudi dans la capitale irakienne.

La Turquie lui offre donc sa protection depuis un mois: “il est venu ici pour bénéficier de soins médicaux”, a expliqué le vice-Premier ministre turc, Bekir Bozdag. “Nous n’extradrons pas quelqu’un que nous avons soutenu dès le début”, a-t-il ajouté.

Tarek Al Hachémi dénonce une chasse aux sorcières fomentée en Irak par le gouvernement chiite de Nouri Al-Maliki.

Cette affaire ne fait que renforcer les tensions entre les deux pays qui s’affrontent déjà sur la Syrie ou la question kurde. Derrière ces divergences, ressurgit l’opposition entre sunnites et chiites dans la région.