DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crash du Soukhoï : pas de survivants, selon les secouristes

Vous lisez:

Crash du Soukhoï : pas de survivants, selon les secouristes

Taille du texte Aa Aa

En Indonésie, les familles des passagers du Soukhoï veulent croire encore que leurs proches ont peut-être survécu au crash de l’avion. Mais selon les autorités, cet espoir est vain.

L’appareil s’est écrasé ce mercredi contre une montagne dans les environs de Djakarta. 47 personnes se trouvaient à bord, essentiellement des Indonésiens, mais aussi quelques Russes, un Français et un Américain.

“On n’a trouvé aucun survivant, explique Gagah Prakoso, porte-parole des secouristes. Les équipes d’assistance qui ont été héliportées sur place ont commencé à récolter ce qui reste de l’avion”.

L’appareil effectuait un vol de démonstration. Il a disparu des écrans radar alors qu’il survolait le massif du mont Salak. Les photos prises du site du crash font dire aux enquêteurs que le Soukhoï a heurté la falaise de plein fouet. D’où la difficulté pour les secouristes de se rendre sur place par voie terrestre

Pour l’heure, on ignore les causes de ce crash : erreur humaine ou problème technique. Les autorités indonésiennes et russes ont ouvert une enquête.

Le superjet 100 est développé par l’avionneur Soukhoï, avec la collaboration des entreprises américaine, française, espagnole et italienne. Il n’est actuellement utilisé que par des compagnies russes et arméniennes. Depuis son lancement en 2008, l’appareil a rencontré plusieurs problèmes techniques, jusque-là sans gravité.