DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : un appel de plus pour stopper les violences

Vous lisez:

Syrie : un appel de plus pour stopper les violences

Taille du texte Aa Aa

Ce double attentat commis à Damas est le plus meurtrier depuis le déploiement des observateurs de l’ONU en Syrie. Et ce drame illustre un peu leur totale impuissance à faire respecter un semblant de cessez-le-feu.

Le chef de la mission des observateurs, le général Robert Mood, s’est rendu sur les lieux des attentats. Il a lancé un nouvel appel à l’arrêt des violences. “C’est d’une violence terrible, a-t-il dit. On ne peut que condamner de tels actes. Mon message est très clair : à ceux qui pratiquent cette violence : ce n’est pas comme cela qu’on règle les problèmes”.

Hier, une bombe a explosé au passage d’un convoi d’observateurs à proximité de la ville de Deraa. Dix soldats syriens qui les accompagnaient ont été blessés. Le secrétaire général de l’ONU a affirmé que cette attaque pourrait remettre en cause la mission onusienne. Ban Ki-moon a dit craindre “une guerre civile de grande envergure” si les violences ne s’arrêtent pas.

Le plan de paix établi par l‘émissaire spécial de l’ONU et de la Ligue arabe, Kofi Annan, prévoit un cessez-le-feu, mais aussi un accès sans entraves aux agences humanitaires et le lancement d’un dialogue politique.