DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

1ère visite d'un chef d'Etat étranger pour Timochenko


Ukraine

1ère visite d'un chef d'Etat étranger pour Timochenko

La présidente lituanienne a rendu visite à Ioulia Timochenko, dernier acte de la pression diplomatique européenne exercée sur l’Ukraine.
Plusieurs dirigeants européens avaient déjà boycotté un sommet qui devait se tenir à Yalta ce week-end, en signe de protestation contre la détention de l’opposante et ex-Premier ministre.

“Ce qui a commencé par un boycott du sommet de Yalta pourrait bien devenir une sérieuse crise de confiance entre l’Ukraine et l’Europe”, estime la présidente lituanienne Dalia Grybauskaite. “Et j’aimerais éviter aussi vite que possible que cette marque de défiance ne fasse boule de neige”.

Ioulia Timochenko se plaint de mauvais traitements en prison. Souffrant d’une hernie discale, elle a été transférée à l’hôpital après 20 jours de grève de la faim. Nous avons pu rencontrer sa fille, Evguenia Timochenko :

“Cette augmentation des manifestations de soutien rendent possible une intervention de Ianukovitch”, espère-t-elle. “Il pourrait utiliser ses pouvoirs constitutionnels pour résoudre cette crise politique”.

Plusieurs pays menacent de boycotter l’Euro de football dans un mois. L’Ukraine de Viktor Ianoukovitch semble s’isoler de plus en plus de l’Union européenne.

“L’Union européenne a offert de marquer une pause et je crois qu’elle sera bénéfique aussi bien pour l’Ukraine que pour l’Union européenne”, a, quant à lui, déclaré Viktor Ianoukovitch.

Ioulia Timochenko a été condamnée à 7 ans de prison pour abus de pouvoir et faute politique.
Pour certains observateurs, il s’agirait, en fait, d‘écarter l’une des figures de la “révolution orange” de la scène politique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Grecs devront sans doute reprendre le chemin des urnes