DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Empoisonnement au plomb au Nigéria : MSF dénonce l'inaction des autorités

Vous lisez:

Empoisonnement au plomb au Nigéria : MSF dénonce l'inaction des autorités

Taille du texte Aa Aa

400 morts et 4.000 empoisonnements au plomb : c’est le bilan très lourd d’une intoxication d’enfants nigérians qui vivent aux abords d’une mine d’or. Les villages touchés se trouvent dans la région pauvre et aride du Sahel. Et l’ONG Médecins Sans Frontières (MSF) dénonce aujourd’hui l’inaction du Nigéria. A l’initiative de MSF, les ministres des Mines, de l’Environnement et de la Santé devaient participer à une réunion de 48h cette semaine dans l’Etat nigérian de Zamfara, pour faire le point sur la situation.

Mais aucun ne s’est présenté. Ivan Gayton, responsable de Médecins Sans Frontières au Nigéria : “Il y a encore 1.500 enfants dans le village de Bagega qui vivent dans un environnement contaminé. Nous ne pouvons pas les soigner, ils souffrent, ils sont en train de mourir et nous ne pouvons rien faire parce qu’ils ne vivent pas dans un environnement sain, donc les traitements sont inefficaces.”

Malgré le danger, l’extraction clandestine de l’or se poursuit, au vu et au su des autorités nigériannes. Les travailleurs reviennent de la mine avec de la poussière de plomb sur eux, polluent les maisons et contaminent les enfants. Aucune mesure n’a été prise pour leur venir en aide.