DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

François Hollande : deuxième semaine pied au plancher


France

François Hollande : deuxième semaine pied au plancher

Pas de répit pour François Hollande. Le président élu français a vécu une première semaine très chargée. Un rythme soutenu qui va se poursuivre à partir de demain, avec pour commencer le grand jour de la passation de pouvoir avec Nicolas Sarkozy.

Si l’annonce du gouvernement n’interviendra que mercredi, le nouveau chef de l’Etat révélera dans la foulée de son investiture le nom de son Premier ministre. Jean-Marc Ayrault fait figure de favori devant Martine Aubry.

Et puis, dernière étape de cette journée marathon, François Hollande prendra la direction de Berlin où l’y attendra la chancelière Angela Merkel. Un premier déplacement à l‘étranger qui n’a rien d’une visite de courtoisie.

“Il doit apparaître crédible, il doit apparaître comme un homme sérieux. Les partenaires européens vont l’observer attentivement, avec un mélange de méfiance et de sympathie. Et ils attendent un homme sérieux, c’est-à-dire un homme qui connait les dossiers, qui est crédible”, analyse Philippe Moreau Defarges, chercheur à l’Institut français des relations internationales (IFRI).

Depuis le début de la crise de la dette dans la zone euro, Angela Merkel a imposé austérité et rigueur budgétaire à ses partenaires européens. Une stratégie contestée par le nouveau président français. François Hollande souhaite convaincre la chancelière d’ajouter un levier de croissance pour stimuler l‘économie européenne. Une tâche qui s’annonce difficile, alors que l’inquiétude pour la Grèce est de nouveau très forte. Le résultat des législatives ayant rendu très compliquée si ce n’est impossible, la formation d’une majorité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Scandale du Médiator : Servier devant les juges