DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La sortie de la Grèce de la zone euro coûterait très cher à tout le monde

Vous lisez:

La sortie de la Grèce de la zone euro coûterait très cher à tout le monde

Taille du texte Aa Aa

Quelles seraient les conséquences pour la Grèce d’un divorce avec la zone euro ? C’est une question qui revient de plus en plus souvent dans les interventions des analystes. En effet, pour les européens, si la Grèce n’accepte pas d’appliquer les réformes imposées par ses créanciers, elle doit sortir de la zone euro.

“Le chaos politique et l’instabilité sociale vont s’en suivre, explique George Tzogopoulos de la Fondation grecque pour une politique européenne. Les petits commerçants et les entreprises vont faire faillite immédiatement et la nouvelle monnaie grecque sera dévaluée donc il est très difficile de savoir comment les gens vont réagir”.

Selon les avis de nombreux économistes et d’analystes la sortie de la Grèce de la zone euro devrait nécessiter une dévaluation de 50% de la monnaie qui succéderait à l’euro. La contraction de l’activité économique serait de l’ordre de 20%; le taux d’inflation grimperait à 50% et la dette publique grecque à 200% du Produit intérieur brut.

L’exposition importante de la BCE à la dette souveraine grecque pourrait se révéler dangereuse tout comme celle des banques grecques qu’un défaut de paiement rendrait exsangues.

Le retour de la drachme en Grèce entraînerait une méfiance absolue vis-à-vis de tout ce qui peut présenter un risque : la dette du Portugal, de l’Irlande ou bien encore de l’Espagne. Sans compter la perte des dizaines de milliards prêtés à la Grèce par les Etats membres de l’Union européenne et leurs contribuables.